L’histoire de la Fédération Ardèche-Drôme

Présentation de la Fédération Ardèche-Drôme
Ses missions

La Fédération Départementale des Foyers Ruraux (FDFR) Ardèche a été créée1991.

C’est à l’initiative de présidents de Foyers Ruraux (Chanéac, Lussas et Saint Julien Boutières) et d’une association d’animation (le CASC : Comité d’Animations Sociales et Culturelles) qu’elle a vu le jour. Pour les différents responsables de l’époque, il semblait indispensable de se réunir en structure fédérale pour développer des liens et des partenariats, promouvoir le développement des structures implantées en zone rurale et d’avoir une reconnaissance de la part des pouvoirs publics et des institutions.
Elle devient bi-départementale Ardèche-Drôme en 2003, elle fédèrera alors les structures implantées de chaque côté du Rhône.

Aujourd’hui une trentaine d’associations compose le réseau, 1000 adhérents pratiquent différentes activités dans le domaine culturel, socioculturel, sportif de loisirs et de la solidarité qu’elle soit ici sur nos territoires mais aussi ailleurs vers d’autres pays et cultures.

La FDFR 07 a pour objectif de contribuer à l’animation et au développement du milieu rural.
Plusieurs axes sont poursuivis :

  • Elle accompagne
    • les habitants et/ou groupes d’habitants dans l’élaboration et la mise en œuvre de projets répondant à leur besoin,
    • les associations du réseau dans leur fonctionnement, leur développement, la pérennisation de leurs actions,
    • les responsables bénévoles pour le soutenir dans leur engagement en proposant des formations et un soutien personnalisé
  • Elle valorise
    l’action des structures associatives auprès de tous les partenaires du département
  • Elle favorise
    • le lien social en renforçant les solidarités, les relations inter générations, les partenariats divers, les échanges de savoirs
    • le développement de partenariat,
    • la co-construction de projet et d’initiative
  • Elle encourage
    • la création d’association de développement et par là même, toutes activités récréatives, sportives, éducatives et culturelles parce que toutes doivent être accessibles à tous et par tous.

 

L’AGENDA

L’ACTU